photo ferme
Paysage et montons png
portrait moi
photo carte
photo paysage 1
Mitsy
photo moutons 1

Il était une fois....

 

Je suis installée sur la commune de la Grande Verrière au sud du Morvan depuis 2017, développant progressivement un élevage qui compte maintenant 70 brebis Shropshire ( race réputée pour ne pas manger l'écorce des arbres), sur 20 hectares de prairies et 10 hectares de forêt en Agriculture Biologique.

Un choix de cœur, de reconversion professionnelle pour moi qui venait du milieu du spectacle en tant que comédienne. Je suis tombée amoureuse de cette matière incroyable qu'est la laine, et après plusieurs années de formation via le collectif Morvanlaine et plus tard un BPREA élevage, L'Agneau de A à Z voyait le jour.

Pour mes brebis, j'ai a cœur de valoriser au maximum les ressources fourragères de la ferme. Au printemps et à l'automne, les brebis sont dans les prairies en pâturage tournant. L' été, les brebis migrent dans les bois où elles peuvent manger des feuilles en complément d' herbe ou de foin, et enfin l'hiver les brebis rentrent en bergerie pour agneler au chaud et sont nourries de foins et d'un complément de céréales.

Les agneaux sont élevés sous la mère jusqu'à l'âge de 3 mois puis sont sevrés et pâturent comme des grands dans les prairies. Hélas les sécheresses à répétition ne permettent plus d'élever les agneaux 100% à l'herbe, un peu de céréales leur sont donc distribués l'été.

Les jeunes agnelles, elles, partent en estive à la Maison du Parc Régional du Morvan pour entretenir les vergers et réserves naturelles de ce dernier.

Pourquoi l'Agneau de A à Z ? 

 

La viande d' agneau est valorisée au détail et mise sous vide en frais ou bien transformée en charcuterie        ( saucissons fumés ou pas, chorizo...)

Les toisons des brebis ( 3 à 4 kg par brebis) et des agneaux sont également valorisées. Au moment de la tonte, les toisons sont triées et sont transformées par différentes manufactures spécialisées encore existantes en France, puis je les commercialise sous forme de pelotes, de chaussettes, de gants, de semelles, de bonnets...

Et enfin le lait. Au moment du sevrage des agneaux, je trais mes brebis sur une courte période pour récolter le reste de lait et en même temps surveiller que le tarissement se passe bien. Le lait est utilisé pour la fabrication de savons au lait de brebis saponifiés à froid.

Comme vous pouvez le constater, tout est transformé, zéro déchet, zéro gaspillage!

Toute ma production est vendue en direct sur les marchés de producteurs et les marchés festifs.

J'ai encore des idées plein la tête mais chuuuuuut...... c'est en réflexion!

Chloé Pimont